Pourquoi la gencive se rétracte-t-elle ?

Plusieurs causes sont possibles :

Brossage de dents trop forts et/ou inadapté avec une brosse à dent à poils trop durs

Présence d’un trauma qui a blessé la gencive

Surcharge masticatoire autour d’une dent

Conséquence d’une maladie parodontale évolutive

Prothèse inadaptée

Gencive trop fine, ne protégeant pas suffisamment la dent

Qu’est-ce qu’une greffe gingivale ?

Une greffe de gencive est une technique qui permet de corriger la récession parodontale (déchaussement) qui peut apparaitre autour des dents. Cela va permettre de déplacer la gencive dans sa position naturelle et de l’épaissir afin de la renforcer durablement.

Pourquoi corriger un déchaussement ?

Une récession gingivale apparait secondairement à une récession osseuse. C’est-à-dire qu’il faut avoir perdu de l’os avant que la gencive ne se rétracte. Aujourd’hui aucune technique fiable n’existe pour corriger la perte osseuse autour des dents. Nous ne pouvons alors agir que sur la gencive. Si le problème n’est pas corrigé à temps, la gencive peut se rétracter de plus en plus et nous pouvons craindre l’apparition d’infection voire la perte de la ou des dents concernées.

Comment ?

Avant tout il sera nécessaire de corriger la cause de l’apparition de la greffe.

Pour réaliser la greffe, il convient dans un premier temps de préparer votre gencive afin de pouvoir la mobiliser et lui faire reprendre sa position naturelle. Dans un deuxième temps il va falloir l’épaissir, pour cela nous prélevons une petite partie de gencive au niveau du palais. Nous installerons ensuite ce prélèvement sous la gencive préparée puis nous fixerons la gencive dans sa position naturelle. Il existe des matériaux de substitutions à ce prélèvement palatin mais aucun n’est aussi fiable et durable que votre propre palais.

Quelles suites opératoires ?

Les suites opératoires sont souvent simples. Une prescription spécifique vous sera donnée afin de limiter le plus possibles les désagréments. Un œdème ainsi qu’un hématome peuvent apparaitre sur la joue ou les lèvres mais partent assez rapidement. Une plaque de protection vous sera proposée afin de limiter le plus possible les douleurs secondaires au prélèvement palatin.

Des précautions particulières seront à prendre tels que ne pas manger trop chaud pendant les premières 24 heures et ne pas cracher. En fonction de l’intervention, une alimentation souple devra être respecté afin de ne pas entrainer de blessure de la zone greffée.

Les points de sutures seront déposés au bout de 15 jours.

De tels actes sont fortement contre-indiqués chez les patients fumeurs. Un accompagnement au sevrage transitoire pourra vous être conseillé.

Nota Bene : une greffe gingivale peut également être proposée avant la pose d’implants pour améliorer l’environnement gingival autour de ces derniers. Cela, dans le but de prévenir toute contamination bactérienne et de permettre un entretien idéal de vos implants.

Docteur Julien Gonin